Rechercher
  • Urbanistes HdF

"Profession Urbaniste, nouvelles de la reconnaissance de la profession ...

Le ministère en charge de l’urbanisme - et des urbanistes - avait demandé au CFDU, fin 2015, de travailler à la formulation des demandes de la profession, en nous prévenant que ces demandes avaient d’autant plus de chances d’aboutir que si les associations étaient réunies. Il fallait donc mettre autour d’une même table animée par le CFDU : les jeunes urbanistes (CNJU), les qualifiés (OPQU), les territoriaux (UT), et le “canal historique” : la SFU. Il faut avouer que le dialogue n’était pas facile, chacun poursuivant un objectif différent.

Après 4 années de réunions entre associations d’urbanistes entre 2016 et 2019, un document cadre consensuel a pu être rédigé et signé en préambule de l’université d’été de Châtellerault, en août 2018.

Le texte "Déclaration de Châtellerault" trace désormais la demande et les objectifs pour notre profession :

  • Reconnaissance du diplôme de master UA obtenu dans des instituts identifiés sur la fiche n°RNCP31470 (Registre National de Certification Professionnelle) et de qualité, celle recherchée par l'APERA

  • Nécessité d'une formation continue,

  • Création d'un code NAF : actuellement, l’activité d’urbaniste n’existe pas dans le catalogue

  • Structuration de la profession dans une association confédérale "Profession Urbaniste",

  • Reconnaissance du statut d'urbaniste-territorial dans la Fonction Publique Territoriale

  • et enfin, dans l'attente d'une normalisation par le diplôme, dénombrement - identification des professionnels actuellement en exercice sur la base du “référentiel métier” afin de répondre aux questions existentielles : Qui sommes-nous ? Où sommes-nous ? Que faisons-nous ? Combien sommes-nous : 831 qualifiés ? 7 000 diplômés ? 20 000 en exercice ? 70 000 inscrits sur Linkedin ? Tant que nous n'aurons pas franchi ce cap, nous serons pas considérés.

Les signataires s'accordent pour poursuivre tous les objectifs décrits dans la "Déclaration de Châtellerault", tous les objectifs et rien que ces objectifs. Aucun ne fait ombrage à l'OPQU mais son président n’a pas voulu signer cette déclaration.

Enfin, le 25 mai dernier, nous avons écrit à la ministre Jacqueline Gourault pour lui poser le problème des urbanistes dans la FPT. La ministre s’est dite impressionnée par ce rassemblement.

On le voit, chaque fois que nous sommes réunis, nous marquons des points. Le CFDU plaide donc une dernière fois en faveur de ce rassemblement. Nous n’avons jamais été si proche d’une réunion des familles d’urbanistes

L'association Urbanistes des Hauts de France valide le travail de rassemblement conduit par le CFDU qui vise à une meilleure reconnaissance de la profession d'Urbaniste, dans le respect des identités de chaque organisation. Merci à Philippe Druon de son engagement.




140 vues

©2020 par urbanistes des hauts de france. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now